.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 EOGHAN ◊ when you hold me I'm alive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eoghan L. Fitzgerald
administratrice ✝ i can show you the way.
avatar


YOU MIGHT BE THE ONE

POSTS : 123
ARRIVE(E) LE : 11/01/2013
PSEUDO : pain d'ep
CREDITS : (c) pain d'ep
AVATAR : joseph morgan
ÂGE : trente et un an.
STATUT CIVIL : célibataire.
METIER : professeur de littérature.

MessageSujet: EOGHAN ◊ when you hold me I'm alive   Ven 3 Mai - 11:32


eoghan louhàn fitzgerald
✝️ baby one day we'll be old and think about all the stories that we could have told.
NOM : Fitzgerald. Famille pionnière de Seaside. Il semblerait que ma famille est toujours vécu ici et a accompli pas mal de chose positive pour cette ville. Les festivités du mois de Mai ? Une idée de mon très cher grand-père. En bref, on est plutôt connu et c’est un honneur de pouvoir porter ce nom. PRÉNOM(S) : Eoghan Louhàn. Je sais que ces deux prénoms semblent étrange, mais ma mère a des origines Irlandaises qu'elle chéri plus que tout. J'ai été victime de la tradition. Eoghan est un prénom typiquement Irlandais tandis que Louhàn est le prénom de mon grand-père paternel. ÂGE : J'ai trente et un an depuis quelques semaines seulement. Le premier qui me dit que je suis vieux, je l'assomme. La trentaine c'est la fleur de l'âge et je suis loin d'être un vieux bonhomme. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Je suis né le vingt-trois avril mille neuf cent quatre-vingt deux à l'hôpital de Seaside. NATIONALITÉ : De part mon père je suis un Américain pur souche et de part ma mère un véritable Irlandais, ma mère n'ayant jamais abandonné sa nationalité, je possède donc la double nationalité. STATUT CIVIL : Officiellement et aux yeux de tous je suis célibataire après... C'est bien plus compliqué que cela... PROFESSION : Je suis professeur de littérature à l'Université de Seaside. GROUPE : Sex on the beach. AVATAR : Le beau, le séduisant Joseph Morgan.


✝️ que penses-tu du coup de foudre ? Pendant très longtemps je n’ai pas cru au coup de foudre, je pensais que ce n’était qu’une légende stupide que l’on racontait aux petites filles pour leur faire croire que le prince charmant existe vraiment. Je trouvais cela totalement débile. Oui j’ai déjà été amoureux, mais jamais au premier coup d’œil. Jusqu’à ce que je croise le chemin de Robyn. Il a aura fallut un regard et un sourire pour que je tombe sous son charme en quelques secondes. ✝️ es-tu déjà tombé amoureux au point de devenir fou ? Fou je ne pense pas. Je suis déjà tombé amoureux, j’ai déjà aimé une femme, mais jamais au point d’en être totalement dingue. Enfin c’est ce que je pensais. Parce que maintenant il y a Robyn et il est clair que cette fille me rends totalement dingue. Elle arrive à me faire craquer sans même me parler. Mais je pense pas que j’en deviendrais véritablement fou allié. ✝️ est-ce qu'on t'a déjà brisé le coeur au point de ne pas pouvoir t'en remettre ? Oui on m’a déjà brisé le cœur. Cette femme je l’aimais véritablement, j’étais jeune, mais je pensais réellement qu’elle allait être la femme de ma vie et que l’on allait vivre une belle vie ensemble. Sauf qu’elle m’a trompé sous mon propre toit et ça c’est le genre de chose que je ne peux pas pardonner. Elle m’a fait beaucoup de mal, mais depuis j’essaye de m’en remettre. ✝️ quelle est ta définition de l'amour ? L’amour ne doit pas être pris à la légère, je pense que c’est quelque chose de véritablement important. Après tout le monde est régit par l’argent, mais également par l’amour. Que seraient les hommes sans l’amour ? Les plus belles chansons, le plus livres ont été écrits à la suite d’un chagrin d’amour ou rende hommage à une magnifique histoire. Pour moi, l’amour c’est quelque chose de fort et d’unique. Ca ne s’explique pas, on le vit pleinement c’est tout.


PSEUDO/PRENOM : pain d'ep/estelle. AGE : vingt ans. PAYS : france. ES-TU UN SCENARIO ? nope. FRÉQUENCE DE CONNEXION : everyday baby. COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM ? yé suis admin darling. QU'EN PENSES-TU ? moultement beau. UN PETIT MOT POUR LA FIN : yé vous n'aime I love you


_________________
WHEN YOU HOLD ME I'M ALIVE


Dernière édition par Eoghan L. Fitzgerald le Lun 6 Mai - 9:34, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eoghan L. Fitzgerald
administratrice ✝ i can show you the way.
avatar


YOU MIGHT BE THE ONE

POSTS : 123
ARRIVE(E) LE : 11/01/2013
PSEUDO : pain d'ep
CREDITS : (c) pain d'ep
AVATAR : joseph morgan
ÂGE : trente et un an.
STATUT CIVIL : célibataire.
METIER : professeur de littérature.

MessageSujet: Re: EOGHAN ◊ when you hold me I'm alive   Ven 3 Mai - 11:32

~ now you're just somebody that i used to know.

« Moi je suis Batman ! » Mon petit frère attrape son draps et ce le jette sur l’épaule pour rapidement devenir son héros préférer. Il a quatre ans et j’en ai huit. Tendre âge de l’enfance où tout n’est que jeu et amusement. Notre truc ? Les supers héros justement. On aime courir dans toute la maison en se prenant pour les héros de nos bandes dessinées favorites. C’est exactement ce que nous faisons en cette après-midi pluvieuse. Maman nous demande de ne pas courir dans les escaliers, mais c’est un peu trop tard étant donner que je cours déjà derrière Aedan dans le couloir de l’étage et qu’il ce dirige vers les escaliers justement. « Mais c’est nul, Batman c’est mon préférer. T’as pas le droit de me le piquer. » lui dis-je tandis qu’il s’arrêtait pour chercher je ne sais quoi dans sa chambre. On ce dispute souvent avec Aedan. Cela ne dure jamais bien longtemps, mais comme tout les petits garçons du monde ou plutôt comme tout les frères du monde, il nous arrive de ce prendre la tête pour pas grand chose. Comme aujourd’hui. Habituellement c’est toujours moi qui fais Batman. Parce qu’il a toujours été mon préférer et que papa choisi toujours la bande dessinée avec Robin ou Batman doit sauver une jolie fille qui a été enlever par un méchant. C’est celle que je préfère comme histoire. Mais il semblerait que mon petit frère ce soit mis en tête de m’embêter aujourd’hui. « Non toi tu seras Robin et tu devras courir derrière moi. » me dit-il du haut de ses quatre ans, avec sa cape trois fois trop grande pour lui. Il a beau me taper sur le système des fois, je l’aime quand même Aedan. Au début, j’étais pas vraiment content d’avoir un petit frère. Mes parents s’occupaient un peu moins de moi et puis il pleurait tout le temps quand il était un bébé. Je pouvais pas lui piquer ses doudous, mais lui il avait le droit de me prendre mes jouets. Les débuts ont été laborieux, mais désormais cela va de mieux en mieux. Il est mon petit frère, on a le même caractère et puis au final c’est marrant de jouer avec lui. On repart en courant et en ce criant dessus, parce qu’il est clair que je n’ai pas du tout envie d’être Robin. Dans les escaliers, je me prends les pieds dans la cape d'Aedan et on dégringole les dernières marches tout les deux. « Aïe ! » Sans doute alerter par le bruit assourdissant que l’on vient de faire, maman accours dans le couloir et nous jette un regard noir alors que l’on ce relève difficilement. « Je vous ai dit quoi les garçons ? On ne court pas dans les escaliers ! » nous dit-elle tout en essayant de me montrer qu’elle est en colère contre nous, mais Aedan ce met à pleurer parce qu’il c’est fait mal et elle viens tout de suite nous faire un câlin en nous demandant si on va bien et en rajoutant tout de même que l’on ne doit pas courir dans les escaliers. On a gardé quelques bleus de ce jour-là, mais ce n’est pas cela qui nous as empêché de recommencer à courir de partout dans la maison en continuant à ce disputer pour oui ou pour un non.

Aujourd’hui c’est la rentrée. J’ai dix ans et je dois avouer que je suis assez content de retourner à l’école. Et oui, c’est l’âge où on aime encore aller à l’école le matin et surtout le jour de la rentrée des classes. Pour l’occasion, maman m’avait acheté un nouveau jean et un super tee-shirt à l’effigie de l’un de mes supers héros préféré. J’ai sorti mon nouveau cartable, mes nouveaux cahiers. Enfin on dirait un petit garçon sorti d’une devanture de magasin. A part pour les cheveux. J’ai toujours eu les cheveux en bataille et cela ne s’arrange pas vraiment en grandissant. Enfin. Me voilà devant le portail de mon école et c’est un peu nerveux que je regarde un peu partout autour de moi. C’est uniquement lorsque mon regard ce pose sur une jeune fille arrivant aux bras de son papa que je commence à me détendre. « Eoghan tu m’as manqué ! » me dit elle tout en me sautant littéralement dessus pour venir poser un baiser sur ma joue tandis que je lui souris grandement. « Toi aussi tu m’as manqué! J’ai pleins de trucs à te raconter. » Et c’est comme cela que nous sommes entré tous les deux dans l’école pour découvrir avec une joie non dissimuler que nous étions une nouvelle fois dans la même classe cette année. Cette fille ? Il s’agit de Nora. Je l’aie connue lors de mon tout premier jour à l’école. Nora était venu me voir pour me demander si elle pouvait s’asseoir à côté de moi en classe, on avait commencé à discuter et puis on c’est retrouver à la récréation, puis à la cantine et au final on ne c’est plus jamais quitter. Des fois, mes copains ce moque de moi en disant que je passe tout mon temps avec une fille, alors que les filles ce n’est pas vraiment marrant. Je ne suis jamais d’accord avec eux là-dessus. Nora est ma meilleure amie. Mes parents pensaient que ça n’allais durer que le temps de quelques années, mes copains aussi, même mon petit frère me disait que j’allais finir par la perdre de vu. Mais on c’est accrocher tout les deux. Notre amitié c’était quelque chose de particulier que personne ne pouvait expliquer. Tout va toujours bien lorsque nous sommes ensemble et même si des fois on s’engueule et que certains nous dise que l’amitié fille/garçon ne peut pas exister on continuer à s’accrocher l’un à l’autre. Elle est la sœur que je n’ai jamais eue. Tout simplement. Et notre amitié, c’est ce qu’il y a de plus beau pour moi.

J’ai désormais dix-neuf ans, j’ai bien vieilli et je viens tout juste d’entrer à la faculté, toujours suivi de près par ma meilleure amie. Les années ont beau avoir défilé, nous n’arrivons toujours pas à nous quitter. Au Lycée, nous étions inséparables. On faisait toujours tout ensemble. Les cours, les soirées, les week-ends et même les vacances. Passé un temps, je passais plus de temps chez elle que chez moi. Aujourd’hui les choses sont un peu différent, malheureusement. On ce retrouve tous les jours, mais on ne peut plus ce taquiner en cours étant donner que nous avons tous les deux choisis un cursus différents. Pour ma part, je suis parti dans les lettres et plus particulièrement la littérature française. Assez étrange, il faut l’avouer, mais j’avais eu un coup de cœur pour cette matière au Lycée et je n’avais pas lâché l’idée en cours de route. Me voilà donc jeune étudiant, toujours prêt à faire les quatre cent coups et surtout à faire la fête. Et en particulier avec Nora. C’était notre truc de sortir ensemble. On partait dans un bar, on ce mettait une mine et puis chacun allait ce chercher un autre compagnon pour le reste de la soirée. Au début, je n’aimais pas vraiment la voir avec un autre homme, pas que je sois jaloux – loin de là – mais je suis juste un peu trop protecteur avec elle. Et puis quand Nora a un peu trop d’alcool dans le sang, elle devient vite ingérable. Une vraie pile électrique qui peut disparaître en moins de deux secondes, alors autant faire attention. Enfin au début elle ramenait des mecs, jusqu’à notre deuxième années de fac.

Ce soir là comme très souvent elle est venu passer la soirée à mon appartement. On était censé passer la soirée à regarder un DVD et à manger des pizzas. Sauf que Nora en avait décidé autrement, elle était particulièrement stresser et j’avais un peu du mal à comprendre. Jusqu’à ce qu’elle ce pose devant moi sur le canapé. Elle avait son regard de chien battu et tout de suite je me suis mis à froncer les sourcils. « Je vais te demander un truc, promet moi de ne pas hurler. » Elle me fait peur quand elle parle comme cela, malgré tout je hausse la tête pour lui promettre de ne pas hurler. « Je peux t’embrasser ? » Et là je manque de m’étouffer. Elle a craqué ou quoi ? Et dire qu’on n’a même pas bu un verre d’alcool. « Mais pourquoi ? Tu va pas me dire que t’es amoureuse de moi quand même. » « De toi ? Non, non… » me dit-elle en riant. Cette fois elle me vexe, mais je préfère ne rien dire. « Oh mais boude pas loulou, je veux juste vérifier quelque chose. » « Bon bah va y alors. » Je dois avouer que ça demande m’intrigue, mais bon… La jeune femme s’approche de moi et comme je m’y attendais j’explose de rire. Elle me lance un regard noir et je m’excuse du regard. Elle recommence et cette fois on s’embrasse. Je dois dire que c’est assez bizarre d’embrasser la fille que je connais depuis ma plus tendre enfance. Je l’ai toujours vu comme ma meilleure amie et rien d’autre. Au bout de quelques secondes elle recule et hausse les épaules. Quoi ? J’embrasse mal maintenant ? Elle passe une main sur sa nuque et je commence à me poser un millions de questions, mais je n’ai pas le temps d’ouvrir la bouche qu’elle enchaîne. « Eo’ je crois que j’aime les filles. » Oh. Je ne m’attendais pas ça. Vraiment pas à ça et pourtant ce n’est pas moi qui vais la juger. Je la prends dans mes bras et déposer un léger baiser sur sa tempe. « C’est bien aussi les filles tu sais. » lui dis-je en riant quelque peu pour détendre l’atmosphère. « T’en que tu es heureuse c’est le plus important. »

Depuis Nora est devenue une lesbienne totalement délurée et assumée. Elle ne le cache pas et je sais que beaucoup de gens l’admire pour cela. Et des filles elle en ramène souvent et des femmes plutôt belles je dois avouer. Des fois j’en serais presque jaloux. Parce que oui après notre troisième année on a finis pars emménager ensemble histoire d’économiser un peu d’argent et puis avouons le on rêve de ça depuis notre plus tendre enfance.

Février 2013. J'ai désormais trente ans. Désormais diplômé je suis devenu professeur de littérature à l'Université de Seaside. Pour le moment, ce sont les vacances d'hiver et les élèves profitent de leurs unique semaines de vacances pour ce reposer tandis que de mon côté je prépare le nouveau semestre. Les cours ne reprennent que dans quelques jours et pour le moment, je profite de mes derniers moments de liberté pour sortir avec mes amis.

Un soir, je me retrouve dans un bar qui ressemble fort à mon QG et vide une bière tout en fumant une cigarette sur la terrasse dans l’arrière cour. Mes amis et Nora sont à l’intérieur et je profite tranquillement de la fraîcheur de la nuit quand une jeune femme me rejoint. Elle sort une cigarette de son petit sac à main et me demande si j’ai du feu. Je lui passe mon briquet et nos regards ce croise. Je n’ai jamais cru au coup de foudre, mais je ne pourrais jamais expliquer ce qui c’est passer ce soir là. On a commencé à discuter, elle s’appelle Robyn et me dit de suite qu'elle déteste son prénom. Je la rassure en lui disant que je trouve cela joli. Elle est nouvelle en ville et tente de ce faire des amis. Les heures défilent, mais je ne les vois pas passer. Elle à l’air plus jeune que moi, mais je m’en fiche totalement. Cette fille me plaît. Vraiment. Un peu trop même. Sans réfléchir je l’embrasse. Elle semble surprise, mais ne me repousse pas. Pour autant, chacun repart de son côté. Je passe la nuit à penser à elle. A ses yeux rieurs et à son sourire charmeur. Elle avait eu la présence d’esprit de me donner son numéro et dès le lendemain je lui demande si on pourrait ce revoir. Et on c’est revu. Quelques fois. Jusqu’à la rentrée…

Les vacances sont finis et il faut retourner en cours, je suis un peu nerveux comme à chaque fois que je dois proposer mes nouveaux cours. Tellement nerveux que je finis par arriver en retard. Lorsque je rentre dans l’amphi il est déjà plein. Je pose mes affaires sur le bureau et me tourne vers mes élèves. Je les connais tous et en un coup d'oeil je remarque que certains ne sont pas là. Et c’est là que je manque de faire une attaque. Parmi tous les étudiants, ce trouve Robyn. Elle semble aussi choquée que moi sur le coup, mais aucun d’entre nous ne dit quelque chose. Je commence mon cours et tente d’oublier sa présence, mais je sens son regard me suivre pendant toute l’heure. La sonnerie retentit et la jeune femme attend que tout l’autre quitte la classe pour me rejoindre. « Tu m’avais pas dit que t’étais prof. » me dit-elle alors en s’accrochant à ses cahiers. « Tu m’avais pas dit que t’avais vingt ans. » répondis-je du tac au tac. Vingt ou peut être vingt et un, mais pas plus étant donner qu’elle est en première année. Cela veut dire qu’on a dix ans d’écart. J’ai fricoté avec une fille qui a dix ans de moins que moi. Je ne me suis jamais senti aussi mal à l’aise de toute ma vie. « Ecoute oublie ce qui a pu ce passer entre nous, d’accord ? » « Mais j’ai pas envie d’oublier Eoghan… » « Non, non, non. Je suis pas Eoghan ici, je suis monsieur Fitzgerald. J’peux pas être avec une de mes élèves. » Déçue, elle est partie sans rien me dire de plus. Désormais je la vois pratiquement tous les jours, toujours assise à la même place, à me regarder et à me sourire. Elle m’envoie régulièrement des texto. Elle veut que l’on ce revoit, que l’on discute et moi je me fais du mal. A chaque fois que je la vois discuter avec un autre homme je me surprends à être jaloux. Elle me plaît, j’ai envie d’être avec elle et ce même si elle est mon élève et que je pourrais perdre mon job…

_________________
WHEN YOU HOLD ME I'M ALIVE


Dernière édition par Eoghan L. Fitzgerald le Lun 6 Mai - 9:33, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siloe A. Carter
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar



“If you love Alex now, then love him forever. Make him laugh again, and cherish the time you spend together. Take walks and ride your bikes, curl up on the couch and watch movies beneath a blanket. Make him breakfast, but don't spoil him. Let him make breakfast for you as well, so he can show you he thinks you're special. Kiss him and make love to him and consider yourself lucky for having met him, for he's the kind of man who'll prove you right.” safehaven
.Elle était un point de repère fixe dans un monde étourdissant. Jamais j’ai pu l’oublier... Jamais. J’ai aimé des tas de filles, mais aucune comme ça. C’était vrai. Jamais j’oublierais son premier regard, ça été comme un choc, je ne savais pas ce qui m’arriverai ni ce que je devais faire, ça avait toujours été facile avec les autres filles, mais elle ne me regardait pas... J’étais amoureux de cette fille... virginsuicide

POSTS : 430
ARRIVE(E) LE : 20/09/2012
PSEUDO : Marine
CREDITS : Tumblr et bazzart
AVATAR : sexydevitto
STATUT CIVIL : raide dingue de son copain de militaire. Le très sexy Calloway.
METIER : Infirmière dans l'armée

MessageSujet: Re: EOGHAN ◊ when you hold me I'm alive   Sam 4 Mai - 3:53

MON CHOUCHOUUUU LE PLUS BEAU LE PLUS FORT héhé hum lapin
EXCELLENT CHOIX DAVATAR. *jesaisquetulaimestonjomo* héhé fouette
J'ai hate de lire ta petite histoire qui promet d'être riche en emotion kiss

_________________

    « Et puis tu sais personnellement, j'arrive pas à dire " je t'aime " en face. »
    “ Tu ne sauras jamais le nombre d'heures que j'ai passées à te regarder dormir, à te regarder sourire. Car tu souris quand tu dors, même si tu ne le sais pas. Tu ne compteras jamais le nombre de fois où tu t'es blottie contre moi, en disant dans ton sommeil des mots que je ne comprenais pas ; cent fois, c'est le chiffre exact. ” • infinite lites
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eoghan L. Fitzgerald
administratrice ✝ i can show you the way.
avatar


YOU MIGHT BE THE ONE

POSTS : 123
ARRIVE(E) LE : 11/01/2013
PSEUDO : pain d'ep
CREDITS : (c) pain d'ep
AVATAR : joseph morgan
ÂGE : trente et un an.
STATUT CIVIL : célibataire.
METIER : professeur de littérature.

MessageSujet: Re: EOGHAN ◊ when you hold me I'm alive   Lun 6 Mai - 9:33

et oui je l'aime mon JoMo chatpotté ange
j'ai finiiiiii si tu veux lire tranquillement I love you

_________________
WHEN YOU HOLD ME I'M ALIVE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siloe A. Carter
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar



“If you love Alex now, then love him forever. Make him laugh again, and cherish the time you spend together. Take walks and ride your bikes, curl up on the couch and watch movies beneath a blanket. Make him breakfast, but don't spoil him. Let him make breakfast for you as well, so he can show you he thinks you're special. Kiss him and make love to him and consider yourself lucky for having met him, for he's the kind of man who'll prove you right.” safehaven
.Elle était un point de repère fixe dans un monde étourdissant. Jamais j’ai pu l’oublier... Jamais. J’ai aimé des tas de filles, mais aucune comme ça. C’était vrai. Jamais j’oublierais son premier regard, ça été comme un choc, je ne savais pas ce qui m’arriverai ni ce que je devais faire, ça avait toujours été facile avec les autres filles, mais elle ne me regardait pas... J’étais amoureux de cette fille... virginsuicide

POSTS : 430
ARRIVE(E) LE : 20/09/2012
PSEUDO : Marine
CREDITS : Tumblr et bazzart
AVATAR : sexydevitto
STATUT CIVIL : raide dingue de son copain de militaire. Le très sexy Calloway.
METIER : Infirmière dans l'armée

MessageSujet: Re: EOGHAN ◊ when you hold me I'm alive   Lun 6 Mai - 13:09

oooouiii je vais lire ça après ta reponse sur mc mais ça m'a l'air déjà super comme toujours lapin

_________________

    « Et puis tu sais personnellement, j'arrive pas à dire " je t'aime " en face. »
    “ Tu ne sauras jamais le nombre d'heures que j'ai passées à te regarder dormir, à te regarder sourire. Car tu souris quand tu dors, même si tu ne le sais pas. Tu ne compteras jamais le nombre de fois où tu t'es blottie contre moi, en disant dans ton sommeil des mots que je ne comprenais pas ; cent fois, c'est le chiffre exact. ” • infinite lites
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EOGHAN ◊ when you hold me I'm alive   

Revenir en haut Aller en bas
 
EOGHAN ◊ when you hold me I'm alive
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» when you hold me, I’m alive → ethanaël
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» Amore Vita - Conad ----- Objectivement Hold'up tente de manager cette équipe
» L'écureuil par Hold'up - Pas d'allemand pour Milram, Pas de Russe pour Katusha
» WrestleMania : The Final Countdown !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THUNDER ✝ LOVE. :: MACARONS & THÉ :: archives. :: fiches de présentations-
Sauter vers: