.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Matthew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matthew W. Mckinney
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar


POSTS : 47
ARRIVE(E) LE : 08/05/2013
PSEUDO : kikinoune
CREDITS : bazzart
AVATAR : chace crawford

MessageSujet: On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Matthew   Mer 8 Mai - 23:35


Matthew Wyatt McKinney
✝️ C’est une bonne chose d’avoir peur, ça prouve au moins qu’on a encore quelque chose à perdre..
NOM : McKinney. PRÉNOM(S) : Matthew Wyatt ÂGE : 22 ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 23 avril à New York NATIONALITÉ : Américaine. STATUT CIVIL : célibataire mais papa. PROFESSION : Professeur d'histoire GROUPE : tequila sunrice. AVATAR : Chace crawford.

Pour chaque question, merci de répondre dans un développement d'un minimum de cinq lignes. N'oubliez pas de supprimer ce message.

✝️ que penses-tu du coup de foudre ? Le coup de foudre est un phénomène qu'une personne peut ressentir lors d'une rencontre subite avec une personne inconnue. Le coup de foudre paraît être quelque chose d'unique et de formidable, c'est du moins ce que ressentent les personnes qui se disent avoir été frappées de la fameuse " décharge électrique " de l'amour. Cette expérience intrigue beaucoup car on ne la comprend pas vraiment, c'est quelque chose qui nous arrive et que l'on ne peut ni expliquer ni contrôler. J'ai eut le coup de foudre pour mon ex copine, cette impression d'avoir des papillons dans le ventre, d'avoir une grande histoire d'amour, une passion folle. ✝️ es-tu déjà tombé amoureux au point de devenir fou ? Je suis déjà tombé amoureux au point de plus savoir qui j’étais réellement, j’ai aimé si fort que j’ai appris à me connaitre, du moins à connaitre ce qui se cachait au fond de moi : jalousie le pire ennemie dans une relation si vous voulez mon avis. Elle se glisse dans votre cerveau à vous rendre dingue, doutant sans cesse du lieu ou se trouve votre bien aimée, menant même parfois à l’espionner fouiller son téléphone ses mails, devenir parano en soi. Alors oui j’ai fini par devenir fou d’aimer, d’aimer une personne au point de ne voir que par elle d’oublier tout ce qui se passait autour. J’ai eut peur mais j’ai tenté me lançant dans cette amour inconditionnel, je n’aurai jamais pu imaginer ce qui s’en serai suivi. ✝️ est-ce qu'on t'a déjà brisé le coeur au point de ne pas pouvoir t'en remettre ? J'ai eut le coeur brisé, et j'ai mis un certain temps avant de m'en remettre enfin pour tout vous avouez je ne sais pas vraiment si je m'en suis réellement remis. Je vis avec, je fais avec dirons nous. C'est la mère de ma fille qui m'a brisé le coeur, en partant, en nous abandonnant, en me laissant la responsabilité de notre enfant tout ça parce qu'elle pouvait pas se permettre d'abandonner ses projets. Je l'ai bien fait moi... j'étais fou amoureux d'elle pourtant, j'aurais tout donner pour la garder éternellement à mes côtés mais le destin en a décidé autrement. Je ne sais pas si un jour je la recroisse comment je pourrais réagir, elle m'a tellement fait mal, mais pas simplement qu'à moi, Summer à grandit sans sa mère, elle a que 4 ans mais grandir autant de temps sans une mère ce n'est pas évident. Je n'oublierais jamais X, ni l'amour que j'ai pu lui porter c'était fusionnel entre nous, comme si c'était écrit quelque part... ✝️ quelle est ta définition de l'amour ? "L'amour n'est pas l'amour, s'il fane lorsqu'il ce trouve que son objet s'éloigne, quand la vie devient dure, quand les choses changent, le vrai amour restent inchangés" William Shakespeare
L'amour ça s'attrape de la racine des cheveux jusqu'à la pointe des orteils, chacun de vos membres tombe amoureux, chacune de vos paroles et de vos pensées transpire l'amour. C'est malheureux, ça nous donne souvent l'air stupide mais on se met presque à aimer ça aussi. Et même si l'amour rend les gens beaucoup plus vulnérables de peur de perdre l'autre, je pense que c'est quelque chose que quiconque doit vivre, ne serait-ce qu'une fois dans sa vie et ce en dépit des risques encourus. L'amour c'est ce qui te tient éveillé la nuit et à la fois ce qui te donne envie de bondir de ton lit le matin, c'est ce sentiment d'invincibilité, comme si rien ne pouvait entacher ton bonheur, c'est quand tu es prête à faire douze heures de train juste pour rejoindre celui que tu aimes, pleurer et rire pour un oui ou pour un non, se croire seuls au monde au milieu d'un métro bondé, attendre une heure dans le froid rien que pour le voir sourire... L'amour c'est quand rien ne te parait impossible, hormis l'idée de la perdre.


PSEUDO/PRENOM : kikinoune. AGE : 22 ans. PAYS : France. ES-TU UN SCENARIO ? Non c'est sortie de ma tête. FRÉQUENCE DE CONNEXION : min 2/7 voir plus :). COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM ? Bazzart. QU'EN PENSES-TU ? Magnifique. UN PETIT MOT POUR LA FIN : Le design est à tombé par terre brill .

Code:
<taken>CHACE CRAWFORD</taken> <pseudo> ◊ Matthew W. McKinney</pseudo>

_________________
We are a family.


Dernière édition par Matthew W. Mckinney le Jeu 9 Mai - 2:22, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew W. Mckinney
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar


POSTS : 47
ARRIVE(E) LE : 08/05/2013
PSEUDO : kikinoune
CREDITS : bazzart
AVATAR : chace crawford

MessageSujet: Re: On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Matthew   Mer 8 Mai - 23:35

~ now you're just somebody that i used to know.






It was you from the beginning !!!




X c’est une jeune femme qui vous touche et qui vous fera faire n’importe quoi si vous tomber sous le charme. Quant à moi je la connais depuis toute ma vie, et ce n’est pas un jeu de mot, nos parents se connaissent depuis toujours ou presque et sont meilleures amies. Ainsi depuis notre naissance, à chaque banquet organisé, soirée ou tout autre événement de la haute société nous nous retrouvions tous les deux dans une salle afin de jouer tandis que nos parents se plaisaient dans leur grand banquet remplis de monde ou seul l’hypocrisie régnait. J’ai très vite compris que ce monde ne me correspondait pas, mais dans ce monde il y avait une seule chose que j’aimais, une seule personne c’était elle ,X. Ma complice, mon amie, ma meilleure amie, avec elle j’ai fais les 400 coups, vous pouvez être sur que si il y avait une chose à faire pour mettre en rogne nos familles on le faisait. Comme rentrait dans un arbre avec une Porsche flambant neuve pour mes 16 ans, ce genre de chose quoi. Mais ce que mes parents n’ont jamais compris c’est qu’on ne m’achète pas avec des biens matériel ce n’est pas avec de l’argent qu’on remplace tant d’année d’amour … enfin d’amour, ce n’est pas le leur que j’appellerais ainsi. C’est peux être notre monde qui veut ça mais quand on a comme souvenir une nurse qui venait lire une histoire et pas sa propre mère ça fou quand même un coup, l’impression de ne pas être aimer c’est dur mais on avance, on grandit et on se forge. Et plus je grandis, plus on grandit plus la petite X devient une femme et une sacrée belle femme. En même temps c’était prévisible ou il aurait fallu un sacré accident pour qu’elle finisse moche, depuis l’enfance elle a ce jolie visage dent et ce sourire qui vous fait tomber par terre. Des années et des années, et plus les années passent plus je tombe inconsciemment ou pas sous son charme, mais je ne fais rien transparaitre X c’est tout ce que j’ai, j’y tiens comme mes parents peuvent tenir à leur société ou leur maison à des millions de dollars. Alors pendant des mois je ne disais rien notre amitié prêtais parfois à confusion, je la protégeais peux être trop parfois, lui prenais la main dans la rue pour qu’aucun homme ne l’approche. Et un jour, dans une soirée on s'est rapprochés encore plus, nos lèvres se touchèrent et de ce moment je ne voulais pas qu’elle parte, dés cet instant je savais qu’elle était et qu’elle sera tout pour moi, que l’amour que je lui portais est surdimensionné et que peux être je me ferais mal mais au fond j’avais envie de la vivre cette histoire avec ma blondinette.



Responsibilities it scares !!!



Summer Meadow McKinney est apparus dans ma vie il y a 6 mois, c’était un 13 novembre, la première chose que j’ai entendu c’est ses petits cris avant de voir sa petite tête parfaite, ses petits cheveux blond au dessus de sa tête et ce regard qui m’a de suite envie de rester à ses côtés. De la protéger et de l’aimer encore plus que je ne pouvais aimer sa mère. Cette date là je ne l’oublierai jamais il y en a une autre que je n’oublierais jamais aussi, le 20 novembre, ce jour là la sonnette retentis dans la maison familiale. Descendant les escaliers, j’ouvris la porte et observant en face de moi il n’y avait personne, mon regard se posta sur le seuil de la porte il y avait le landau de ma fille accompagné d’une enveloppe à mon nom. Je n’avais pas besoin de lire cette foutu lettre pour savoir ce qui se passait, elle était partie … ma petite amie, la mère de ma fille. Elle avait fuit, d’habitude c’est plutôt l’inverse pourtant mais non, je lirais cette lettre à un moment, mais le plus important maintenant c’était de savoir comment j’allais faire avec Summer. Je n’allais pas pouvoir rester chez mes parents indéfiniment, on en avait parlé avec X de se prendre un appart’ que je trouverais un emploi pour payer le loyer et qu’on s’occuperait ensemble de notre enfant. Elle avait finit par changer d’avis si j’en crois le landau désormais dans mes bras. Elle m’avait abandonné, elle avait abandonné sa chair et son sang … je n’arrivais pas à y croire.
« Chéri c’était qui ? » me demanda ma mère alors que je venais tout juste de refermais la porte encore choqué par cette découverte, elle passa la porte du salon au vu du silence qui régnait, je ne savais quoi dire. Elle me posa alors une nouvelle question. « X t’a laissé la petite pour la journée ? », j’essayais de reprendre le dessus sur mes émotions et finit par lâcher « Non maman, elle a abandonné … elle nous a abandonné. » dis je en prenant Summer dans mes bras, déposant un baiser sur son front afin de la rassurer. « On va trouver une solution Matt’ tu peux rester ici tant que tu veux … et si je peux t’aider je le ferais sans hésiter tu le sais. Donne moi ma petite fille et prends ma carte bleue va acheter des vêtements, du lait en poudre et des couches, fait moi confiance mon chéri !!! » Je ne dis rien et exécuta je laissais ma fille dans les bras de ma mère, l’embrassait et lui promis de revenir vite, fouillant dans le sac à ma mère je récupérais sa carte bleu. Les clés de ma voiture et en très peu de temps j’arrivais en ville pour faire les commissions. Ce fut le début de ma vie de père célibataire. Le soir, après avoir donné à manger à mon enfant, et après acharnement réussi à l’endormir, j’ouvris l’enveloppe qu’avais déposé X en même temps que Summer quelques heures plus tôt.

Mon Mattie,

Je sais que tu vas me détester de t’avoir fait ça, d’avoir fuit, de t’avoir abandonné et de l’avoir abandonné mais j’y arrive pas, je n’arrive pas à supporter ses cris. Je ne peux pas mettre une croix sur mon futur parce que je suis mère. Je sais déjà que tu dois te dire mais que tu m’aurais aidé, t’aurais travaillé pour que je puisse faire ce que je veux de ma vie mais ça marche pas comme ça mon amour, je ne te laisse pas le choix. Je ne te mérite pas, ni ton amour ni quoi que ce soit et encore moins l’amour de cette petit être merveilleux qu’on a réussi à faire. J’espère qu’un jour tu pourras me pardonner, mais n’oublie pas que ce n’est pas parce que je pars que je ne t’aime pas, je t’aime plus que tu ne le crois et c’est pour ça que je suis certaine que tu t’occuperas de notre petite Summer à merveille, j’ai bien vu comme tu l’as regardé avec autant d’amour. Je reviendrais un jour je te le promets, mais s’il te plait, n’essaye pas de me retrouver, ne me contacte pas.

Je t’aimerais pour toujours … embrasse Summer pour moi.


Arrivant jusqu’au bout de ses mots des larmes s’échappèrent de mes yeux et mes mains serrèrent la lettre que je venais d’achever, en faisant une boulette elle atterrit à la poubelle, comment pouvait elle croire que j’allais parler d’elle à notre fille alors qu’elle venait de l’abandonner, qu’elle avait loupé son rôle de mère. Que j’allais lui pardonner le fait qu’elle souhaite faire sa vie sans nous, elle aurait pu avorter il y a 9 mois si elle ne la désirait pas au lieu de l’abandonner. Enfin je ne sais pas comment elle peut penser, encore moins comment je vais réussir à gérer tout ça, élever une enfant, j’ai jamais fait ça, je ne suis pas une mère est ce que j’en suis capable, est ce qu’elle m’aimera autant que je l’aime ou me détestera quand elle aura grandit pour ne pas avoir empêché sa mère de fuir ? D’ailleurs que devrais je lui dire si elle n’est toujours pas revenu … tant de question se posent dans ma tête, c’est à devenir fou tout ça.





You are my family !!!




« PA-PA, PA-PA, PAPA » quelle joie d’entendre ses mots, ses premiers mots sortir de la bouche de ma fille. Ma fille elle est tout ce que j’ai dans ma vie, du moins à présent si il y a 2 ans de cela on m’aurait dit que je serais père à dix huit ans j’aurais ris au nez de ses personnes. Comme quoi le destin nous joue parfois des tours assez hilarant, mais je ne regrette rien de ce que j’ai fait. Quand ça m’est tombé dessus j’ai un peu paniqué, ce qui est une réaction normal je pense, j’avais planifié ma vie du moins on m’avait planifié ma vie alors quand on s’écarte d’un chemin sécurisant ce n’est pas évident. Grâce à ma mère j’ai pu réviser un concours pour devenir enseignant d’histoire tandis qu’elle s’occupait de mon trésor, trois mois plus tard je passais le concours que j’obtiens avec succès bien sur avant d’être vraiment titularisé il fallait un an. Un an qui passa à une vitesse hallucinante, ma mère s’occupait de ma petite le matin, et l’après midi c’était moi, ce qui était bien quand on est que stagiaire c’est qu’on bosse qu’à midi, bien sur le salaire est pas aussi conséquent qu’avec un plein temps. J’ai tout le loisir de voir ma fille grandir, s’épanouir, mes parents m’aide pas mal c’est vrai mais quand je serais titularisé j’ai décidé de partir avec Summer. De tout recommencer à zéro dans une autre ville, tout me rappel trop l’histoire que j’ai eut avec X. Puis demandé à qui vous voulez Summer ne manque de rien, je privilégie son bien être au mien, elle change plus de vêtement que moi, normal me direz vous elle grandit elle, moi j’ai déjà finit ma croissance depuis quelque temps déjà.

Le temps passe si vite, aujourd’hui je fais souffler la première bougie de ma fille, ma mère à prévu une jolie fête pour elle avec un beau gâteau et plein de cadeau. Elle est petite mais déjà son regard est plein de joie sous tout ses paquets qui se trouve devant elle, je l’aide à enlever les paquets, pour la plupart ce sont de jolie vêtement le reste c’est des jouets pour son âge ainsi qu’une peluche qu’elle à l’air d’adorer, elle ne la lâche pas des mains. La journée bat son plein … mais que se passe-t-il ma petite summer s’appuie sur ses genoux et avance vers moi, elle fait ses premiers pas, j’en ai presque la larme à l’œil. Les jours s’écoulent, tout se passe bien pour moi à l’école, je viens d’être titulaire, les mois passent et ma blondinette souffle ses deuxièmes bougies, à la fin du mois de juin je reçois une mutation pour Sea Side en Oregon, voilà ce que j’attendais depuis deux ans pouvoir partir de New York de toute cette pollution. De pouvoir avoir une nouvelle vie avec ma fille, dans un endroit ou personne ne nous connait.
Les cartons se font assez vite je n’ai pas grand-chose ici, mon père m’a proposé de m’acheter un appartement là bas pour nous, j’ai bien sur accepté même si je préfère faire les choses moi-même un bien immobilier c’est toujours quelque chose que je pourrais revendre, c’est mieux que de payer un loyer toute sa vie. Le 13 Juillet, je laisse à ma mère sa petite fille, je prends ma voiture et fait pour la dernière fois le tour de tous les endroits que j’ai pu côtoyer en 22 ans de vie, ceux qui m’étaient chère avec X … je reviens en milieu de matinée.

« Alors s’ayez tu pars Matt’ ? » me dit ma mère avec sa voix attendrissante … apparemment ça ne fait pas bizarre qu’à moi de partir d’ici, son unique fils va quitter le nid mais il fallait bien s’y attendre à un moment donné. « Oui s’ayez mam’s t’en fais pas je reviendrais dés fois puis tu pourras toujours venir me voir tu le sais, fin nous voir. On s’appellera tous les jours, je t’aime maman, merci, merci encore pour tout ce que tu as fait pour nous » lui dis je avant de la serrer dans mes bras, je serre la main de mon père et nous nous étrennions l’espace d’un instant avant de prendre Summer dans mes bras, on franchit la porte. Je l’installe dans son siège, et nous prenons la route de l’Oregon.





Welcome Sea Side!!!






Nous arrivons le 14 Juillet devant le panneau de Sea Side, je mets du temps à rejoindre notre appartement, j’ai un peu peur pour tout vous dire, c’est étrange de ne plus avoir de repaire, mais je l’ai elle, ma chair et mon sang et c’est bien plus que suffisant. Les gens sont accueillant ici, c’est une petite ville mais j’en suis tomber amoureux je crois, de ses ruelles, de ses magasins, de ses petits restaurants mais surtout de ses habitants tous ou presque le sourire au lèvre, la joie de vivre. Ils ont tous une histoire plus ou moins douloureuse et j’en fais partie voilà pourquoi je m’y suis très vite fait à cette ville. Summer fête ses trois ans dans cette nouvelle ville, elle est heureuse, elle devient une jolie petite fille, elle est rentré cette année à l’école et plus le temps passe plus j’ai peur qu’elle me pose cette fameuse question. Quelque chose me dit qu’elle effleurera bientôt ses lèvres, elle est en contact avec la vie, avec des enfants elle voit bien les parents qui viennent chercher ses camarades de classe, tôt ou tard elle comprendra et je devrais lui fournir des réponses mais d’ici là je rencontre des gens, je me plais à étudier l’histoire à mes étudiants.
Cela fait deux ans que je suis arrivé ici, deux ans de bonheur, et à la fois deux ans que je redoute un jour de me confronter avec la vérité, que X revienne me reprendre ma fille, je n’ai plus eut de nouvelle d’elle depuis qu’elle m’a laissé Summer ce fameux jour. Mais une mère reste une mère et tôt ou tard je suis certain qu’elle viendra pour la récupérer, ou pour que nous reformions une famille et pour être franc je ne sais pas du tout comment je réagirais ce fameux jour.

Summer à 4 ans dans un an elle sera en grande section, elle travaille plutôt bien à l’école et s’avère vraiment intelligente, je suis un père comblé pour ça. Ma mère vient nous voir une fois par mois à peux près quand elle ne peut pas elle envoit des colis remplis de beau vêtement pour sa petite fille, elle a bon gout ma mère d’ailleurs, tout les vêtements vont à merveille sur ma fille, faut dire elle me ressemble de plus en plus, et je suis sur que même avec un jogging elle serait magnifique.

« Papa, dis pourquoi j’ai pas de maman moi ? » voilà la question si redouté que j’avais depuis 4 ans, c’était normal qu’elle sorte de sa bouche à un moment donné, tout ses enfants dans sa classe ils ont une mère et un père qui viennent les récupérer … que puis je répondre à mon enfant, dois je lui dire la vérité ou lui mentir pour la préserver car je le sais que cette question en cache d’autre. Je prends Summer sur mes genoux, lui caresse la joue tendrement avant de lui répondre « Tu as une maman ma puce, sinon tu ne serais pas né … et tu as un papa, un papa qui t’aime fort mon cœur tu le sais n’est ce pas ? » elle posa sa petite main sur ma joue avec son regard d’un bleu océan, je lui souris et elle me renvoya son sourire avant de me rétorquer « mais je le sais papa que tu m’aimes, moi aussi je t’aime fort mais pourquoi maman elle est pas avec nous alors ? » j’ai l’impression qu’on m’enfonce un couteau dans le cœur, pourquoi sa mère n’a pas voulu rester pourquoi c’est à moi de donner des réponses que j’ignore l’intégralité … comment je peux faire pour ne pas blesser ce petit être sensible. Mais il est impossible de ne pas la blesser, la vérité est dur et j’ai peur, peur que cette jolie blondinette m’en veuille, pense que c’est ma faute. J’ai déjà perdu sa mère je ne veux pas la perdre elle, elle lui ressemble tellement quand elle me regarde avec ce regard.
« Maman elle est partie quand tu étais qu’un bébé, elle t’a confié à papa … parce qu’elle devait faire des choses mais elle reviendra un jour je te le promets. » Je sentais mes yeux me piqués, et il était d’autant plus dur de donner des réponses dont j’ignorer la vérité, je ne savais pas si elle reviendrait un jour mais je ne pouvais pas dire sa à notre fille, je ne pouvais pas lui dire que sa mère ne reviendrait peux être jamais la voir. Ce n’était pas possible. « Elle ne m’aimait pas maman alors si elle m’a laissé à toi depuis toujours. » me dit elle les larmes coulant sur son visage, je la serrais fort contre moi, lui caressait les cheveux avant de lui chuchoter « bien sur qu’elle t’aime n’en doute pas mon trésor et moi je t’aime encore plus. » elle se serra fort contre moi avant de redescendre de mes genoux, son regard était désormais rempli de tristesse, je venais de lui dire la vérité et je me retrouvais mal, je n’avais peux être pas dut discuter de ça avec elle, mentir aurait servi à rien d’un autre sens. « Je voudrais pas la voir même si elle revient, je t’ai toi papa. J’aime bien avoir juste un papa moi. » Me dit elle en essuyant ses larmes d’un revers de main et d’aller dans sa chambre.

Six mois plus tard, je reçu un appel d’un numéro que je ne connaissais pas « Mattie, c’est moi … vous me manquez. Je reviens. » Me dit elle, je restais sous le choc, ça faisait 4 ans, 4 longues années que je n’avais pas entendu sa voix, j’en avais presque oublié son intonation. « Comment ça tu reviens, t’es partie pendant 4 ans et tu comptes revenir ? J’espère que c’est une blague, de toute façon on habite plus New York. Si tu veux vraiment revenir, retrouve nous. Peux être que t’aura une chance … mais peux être qu’il est trop tard. » Finis je par dire en lui raccrochant au nez, ce n’était pas possible, elle allait retourner ma vie, j’étais bien à Sea Side, j’avais enfin trouvé un endroit ou je pouvais vivre posément et elle était de retour, il lui faudrait pas beaucoup de temps pour nous retrouver si elle était toujours en contact avec certaines personnes. Je redoutais cette confrontation, je ne savais pas comment Summer allait réagir quand elle la verrait. Tout ça n’allait pas être très facile je crois.







_________________
We are a family.


Dernière édition par Matthew W. Mckinney le Jeu 9 Mai - 2:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie Hastings
administratrice ✝ i can show you the way.
avatar

what?
POSTS : 2322
ARRIVE(E) LE : 29/05/2012
PSEUDO : wasterains.
CREDITS : ~ voir avatar
AVATAR : Leighton Meester *-*
ÂGE : 19 ans
STATUT CIVIL : *
METIER : *

MessageSujet: Re: On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Matthew   Mer 8 Mai - 23:40

SA MAMAAAAN... CHACE Amen chatpotté fall
Bienvenue et bon courage pour ta fiche!

_________________

gifs; fylmeester/tumblr.
~ le bonheur est un état d’esprit, pas une destination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goodbyemylover.forumactif.org
Matthew W. Mckinney
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar


POSTS : 47
ARRIVE(E) LE : 08/05/2013
PSEUDO : kikinoune
CREDITS : bazzart
AVATAR : chace crawford

MessageSujet: Re: On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Matthew   Mer 8 Mai - 23:41

Leighton Amen chatpotté brill

Merci beaucoup :)

_________________
We are a family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie Hastings
administratrice ✝ i can show you the way.
avatar

what?
POSTS : 2322
ARRIVE(E) LE : 29/05/2012
PSEUDO : wasterains.
CREDITS : ~ voir avatar
AVATAR : Leighton Meester *-*
ÂGE : 19 ans
STATUT CIVIL : *
METIER : *

MessageSujet: Re: On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Matthew   Mer 8 Mai - 23:43

Garde moi un lien chatpotté

_________________

gifs; fylmeester/tumblr.
~ le bonheur est un état d’esprit, pas une destination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goodbyemylover.forumactif.org
Matthew W. Mckinney
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar


POSTS : 47
ARRIVE(E) LE : 08/05/2013
PSEUDO : kikinoune
CREDITS : bazzart
AVATAR : chace crawford

MessageSujet: Re: On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Matthew   Mer 8 Mai - 23:47

sans problème :)

_________________
We are a family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Z. Roman Calloway
administratrice ✝ i can show you the way.
avatar


Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre...


POSTS : 335
ARRIVE(E) LE : 10/01/2013
PSEUDO : pain d'ep
CREDITS : (c) pain d'ep & tumblr
AVATAR : paul wesley
ÂGE : vingt-cinq ans
STATUT CIVIL : en couple avec la plus belle des femmes
METIER : militaire dans l'armée de terre

MessageSujet: Re: On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Matthew   Jeu 9 Mai - 0:09

bienvenu sur TL ange
excellent choix d'avatar et bonne chance pour ta fiche I love you

_________________
WE CAN BE HERO JUST FOR ONE DAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew W. Mckinney
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar


POSTS : 47
ARRIVE(E) LE : 08/05/2013
PSEUDO : kikinoune
CREDITS : bazzart
AVATAR : chace crawford

MessageSujet: Re: On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Matthew   Jeu 9 Mai - 0:40

Merci Roman :)

_________________
We are a family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elly-Ann C. Griffin
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar


POSTS : 26
ARRIVE(E) LE : 07/05/2013
PSEUDO : aucun
CREDITS : cf avatar
AVATAR : Sophia Bush
ÂGE : 30 ans
STATUT CIVIL : célibataire
METIER : Institutrice en maternelle

MessageSujet: Re: On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Matthew   Jeu 9 Mai - 1:08

WELCOME
Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew W. Mckinney
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar


POSTS : 47
ARRIVE(E) LE : 08/05/2013
PSEUDO : kikinoune
CREDITS : bazzart
AVATAR : chace crawford

MessageSujet: Re: On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Matthew   Jeu 9 Mai - 1:23

Merci Beaucoup :)

Sophia Bush Amen chatpotté fall brill

_________________
We are a family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
C. Zoe Forester
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar



What I’m about to say is probably the most selfish thing I’ve ever said in my life. I just have to say it once, you just have to hear it. I love you, Elena. And it’s because I love you that I can’t be selfish with you. And why you can’t know this. I don’t deserve you, but my brother does. God, I wish you didn’t have to forget this. But you do. tvd

Je suis malade, tu sais ce n’était pas si dur, je le vivais plutôt bien, je l’avais accepté et puis tu es entré dans ma vie. J’ai peur de ne plus être avec toi. a walk to remember

POSTS : 85
ARRIVE(E) LE : 04/01/2013
PSEUDO : Marine
CREDITS : UC
AVATAR : wonderfuldobreva
ÂGE : 24 y.o
STATUT CIVIL : mariée depuis peu à un homme qu'elle connait à peine
METIER : Detective privée ancienne inspecteur de la police

MessageSujet: Re: On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Matthew   Jeu 9 Mai - 1:55

Le petit CRAWFORD fall
BIENVENUE I love you
Excellent choix d'avatar et bon courage pour ta fichounette héhé

_________________
Je t’ai dit qu’il ne fallait pas tomber amoureux de moi. «That’s how you stay alive. When it hurts so much you can’t breathe. That’s how you survive... By remembering that one day, Somehow... impossibly... It won’t feel this way, it won’t hurt this much. greysanatomy- .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew W. Mckinney
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar


POSTS : 47
ARRIVE(E) LE : 08/05/2013
PSEUDO : kikinoune
CREDITS : bazzart
AVATAR : chace crawford

MessageSujet: Re: On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Matthew   Jeu 9 Mai - 1:56

NINAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAa merci :)

bientôt fini chapeau c'est le choix du groupe qui est le plus dur je trouve fall

_________________
We are a family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Annabeth S. Lewis
administratrice ✝ i can show you the way.
avatar

POSTS : 63
ARRIVE(E) LE : 11/04/2013
PSEUDO : Eternal Love ou MEL
CREDITS : angel dust
AVATAR : Liv Tyler
ÂGE : 32 ans
STATUT CIVIL : Célibataire

MessageSujet: Re: On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Matthew   Jeu 9 Mai - 2:01

Bienvenuuuuuuuuuuuuuue ! fall
A la moindre question, n'hésite pas ! chatpotté
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew W. Mckinney
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar


POSTS : 47
ARRIVE(E) LE : 08/05/2013
PSEUDO : kikinoune
CREDITS : bazzart
AVATAR : chace crawford

MessageSujet: Re: On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Matthew   Jeu 9 Mai - 2:03

Merci:)

Ma seule question c'est que je sais pas quel groupe choisir fall wouhou

_________________
We are a family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Z. Roman Calloway
administratrice ✝ i can show you the way.
avatar


Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre...


POSTS : 335
ARRIVE(E) LE : 10/01/2013
PSEUDO : pain d'ep
CREDITS : (c) pain d'ep & tumblr
AVATAR : paul wesley
ÂGE : vingt-cinq ans
STATUT CIVIL : en couple avec la plus belle des femmes
METIER : militaire dans l'armée de terre

MessageSujet: Re: On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Matthew   Jeu 9 Mai - 3:09

j'adore ton histoire ange
ça me fait penser a un de mes personnages sur un autre forum.
anyway, j'ai la joie de te valider mon petit !
je te laisse créer ta fiche de lien, sujet et tout le reste. si tu as la moindre question n'hésite pas I love you

_________________
WE CAN BE HERO JUST FOR ONE DAY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew W. Mckinney
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar


POSTS : 47
ARRIVE(E) LE : 08/05/2013
PSEUDO : kikinoune
CREDITS : bazzart
AVATAR : chace crawford

MessageSujet: Re: On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Matthew   Jeu 9 Mai - 5:01

Merci beaucoup, ça inspire beaucoup un pére célibataire

Encore merci pour ta rapidité :)

_________________
We are a family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azariah Johnsson
administratrice ✝ i can show you the way.
avatar


Mais d'où vient le feu qui s'empare de mon âme à moitié ivre ? Soudain pour un simple regard je veux vivre au bord du vide pour tomber dans ses yeux. Tomber, m'abandonner au désir qui s'embrase. Danser dans ses yeux, danser, je veux tanguer aux accents de l'extase. Avant que la vie nous sépare. Avant que l'envie vacille, je veux succomber sans égard et valser au bord du vide.


POSTS : 2524
ARRIVE(E) LE : 19/06/2012
PSEUDO : vala29
CREDITS : freackless sloth (avatar) ; tumblr (gifs) ; wild heart (code signature)
AVATAR : Nikolaj Coster-Waldau
ÂGE : 38 ans
STATUT CIVIL : amoureux, en couple et heureux
METIER : Peintre

MessageSujet: Re: On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Matthew   Jeu 9 Mai - 5:23

Bienvenue !!!

_________________
⊹ fight for happiness.
Et ce n’est pas si important qu’on vive heureux pour toujours, ce qui compte, c’est être heureux maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fuckyeahnikolaj.tumblr.com/
Matthew W. Mckinney
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar


POSTS : 47
ARRIVE(E) LE : 08/05/2013
PSEUDO : kikinoune
CREDITS : bazzart
AVATAR : chace crawford

MessageSujet: Re: On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Matthew   Jeu 9 Mai - 5:23

Merci beaucoup Very Happy

_________________
We are a family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Matthew   

Revenir en haut Aller en bas
 
On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Matthew
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On provoque nous même ce qui nous arrive, et ensuite on appelle ça, le destin. Quoi de plus facile quand on choisit un chemin glissant que de prétendre qu’on y était destiné ?
» C'est nous l'futur, c'est nous les ringards de demain »
» Et si nous parlions un peu Français, pour changer ?
» Tout nous sépare et pourtant, nous sommes si proche. [PV] TERMINE
» ◮ ECHO-ALICE ♋ Les choses qu’on possède finissent par nous posséder.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THUNDER ✝ LOVE. :: MACARONS & THÉ :: archives. :: fiches de présentations-
Sauter vers: