.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 CLWC ∞ Color my life .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
C.L Winnie Carlson
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar

POSTS : 6
ARRIVE(E) LE : 12/05/2013
PSEUDO : Cannelle
CREDITS : *
AVATAR : Kristina B.

MessageSujet: CLWC ∞ Color my life .   Dim 12 Mai - 10:01


Clea-Lenon Winnie Carlson
citation qui tient sur une ligne.
NOM : écrire ici. PRÉNOM(S) : écrire ici. ÂGE : écrire ici. DATE ET LIEU DE NAISSANCE : écrire ici. NATIONALITÉ : écrire ici. STATUT CIVIL : écrire ici. PROFESSION : écrire ici. GROUPE : écrire ici. AVATAR : écrire ici.

Pour chaque question, merci de répondre dans un développement d'un minimum de cinq lignes. N'oubliez pas de supprimer ce message.

✝ que penses-tu du coup de foudre ? écrire ici. ✝ es-tu déjà tombé amoureux au point de devenir fou ? écrire ici. ✝ est-ce qu'on t'a déjà brisé le coeur au point de ne pas pouvoir t'en remettre ? écrire ici. ✝ quelle est ta définition de l'amour ? écrire ici.

~ now you're just somebody that i used to know.

C'est dans cette partie que vous allez écrire l'histoire de votre personnage. Nous demandons un minimum de 500 mots pour ne pas avoir des histoires trop bâclées pour être plus rapidement validé. Pour vous aider, n'hésitez pas à regarder sur google pour des correcteurs orthographiques et des compteurs de mots, ou même utiliser Microsoft Word si vous le possédez. Si vous n'avez pas l'habitude de faire des histoires aussi longues, nous vous conseillons de faire simple et de débuter par l'enfance, passer de l'adolescence jusqu'à la vie d'aujourd'hui de votre personnage.

PSEUDO/PRENOM : écrire ici. AGE : écrire ici. PAYS : écrire ici. ES-TU UN SCENARIO ? écrire ici. FRÉQUENCE DE CONNEXION : écrire ici. COMMENT AS-TU TROUVÉ LE FORUM ? écrire ici. QU'EN PENSES-TU ? écrire ici. UN PETIT MOT POUR LA FIN : écrire ici.

Code:
<taken>AVATAR PRIS</taken> <pseudo> ◊ prénom p. nom</pseudo>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
C.L Winnie Carlson
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar

POSTS : 6
ARRIVE(E) LE : 12/05/2013
PSEUDO : Cannelle
CREDITS : *
AVATAR : Kristina B.

MessageSujet: Re: CLWC ∞ Color my life .   Dim 12 Mai - 10:01

Je me laissais bercer par les mouvements des feuillages. J’imaginais dans ma tête un tas d’histoires me faisant toutes rêver, une rêveuse qui était désireuse un jour de vivre tous ces songes ayant émergé dans mon esprit de petite fille. Je pouvais passer la journée entière à épier ce qui se passait dans ma rue. Je voyais les autres courir et s’amuser. J’aurais aimé les rejoindre et m’amuser parmi eux. J’en connaissais certains qui se trouvait être dans ma classe. Une école que je ne fréquentais plus depuis sept mois exactement. J’étais telle une prisonnière dans ma propre maison. Je continuais de m’accrocher à tout ce que j’avais vécu auparavant, je pouvais pas me plaindre d’autre enfant n'était plus mal lotie que moi. Quartier chic, famille unie et aimante. Que pouvais-je demander de plus? Une santé de fer? Sans doute. J’avais à cet instant précis arrêté de rêver, j’essayai fortement de retrouver mes rêves qui se tenaient là, en moi, mais j’y parvenais plus. Ce matin, j’avais pleuré. J’étais forte cependant la mort était si douloureuse et incompréhensible à mon âge que je perdais tout sens à la vie. Seule. Mes parents travaillaient actuellement et mon frère lui était en cours. La nourrice n’entrait pas dans ma chambre, il faut dire que je m’étais montrée très désagréable ce matin en rentrant avec elle de l’hôpital. Elle avait voulu me rassurer comme tout adulte essayant de rassurer un enfant. Avec moi, ça ne marchait pas. Huit ans. J’avais grandi en un rien de temps après avoir appris ce qui me rendait si malade. Je n’avais qu’un seul rein, on peut vivre avec un unique petit rein, mais le mien avait décidé de me lâcher. Je côtoyais la mort jour après jour et j’aimais pas ce sentiment qui emprisonnait mon cœur quand on me disait que je ne verrais plus mes amis de dialyse. Cette sensation d’avoir le cœur se soulevant d’un coup tout en ayant envie de se réveiller de ce mauvais rêve, mais ce n’était pas un rêve, juste la dure réalité de la vie qui avait décidé de m’enlever toutes l’innocence que j’aurai dû avoir à ce si jeune âge. J’entendis frapper à la porte. Je séchais d’un revers de main mes larmes laissant un entrer. J’observai la personne pénétrer dans ma chambre. Je sentis mes lèvres trembler en voyant mon frère, Cassidy, je restai immobile sentant l’émotion m’envahir, je ne pouvais rien faire mise à part pleurer. Ma vue se brouilla par la faute des larmes qui avaient envahi mes yeux déjà rougis de ma peine. Je sentis des bras m’entourer. Je déposai ma tête comme un réflexe sur son épaule lâchant tout ce mal qui se tenait en moi. J’y parvenais aisément avec lui, que ce soit de parler de cette mort qui m’effraye tant. Je sais qu’il ne me lâchera jamais, certainement comme mes parents, mais moi et Cassidy c’était toute une histoire, inséparable et désireux d’être sans arrêt ensemble. Il me protégeait tandis que moi je le prenais comme modèle. « Ça va aller. » Je secouai la tête pour lui faire comprendre que je n’y croyais plus. Mais désire, mes rêves de m’en sortir devenaient de plus en plus obscurs.

Épuisée. L’envie de me battre quittait petit à petit mon être. J’étais effrayée, je ne montrais rien ne voulant angoisser personne d’autre que moi. Allongée dans mon lit de mort? Je le pensais tellement. Je ne quittais pas ma nouvelle maison depuis maintenant un an: l’hôpital. J’allais devenir un nouveau fantôme hantant le lieu rejoignant les autres depuis la découverte de ma maladie rénale j’avais perdu trois amis, chaque mort fut douloureuse et pénible pour moi, je les appréciais et les adorais, mais j’avais peur de mourir et de laisser ma famille. Je fermai les yeux pour m’endormir lorsque je sentis une main s’emparer de la mienne laissant une légère caresse s’abattre sur cette dernière. J’ouvrais mes yeux laissant un sourire se peindre sur mon visage fatigué. Tous les mauvais sentiments qui m’avaient parcouru auparavant avant qu’il ne rentre dans la pièce s'étaient dissipés. Apaisée et heureuse de le voir près de moi. « J’ai quelque chose à te dire. » Je regardai étonner mon frère, un tas de questions s’empilèrent dans ma tête. Qu’allait-il me dire? Je glissais mon regard dans le sien laissant un léger silence s’installer dans ma chambre blanchâtre. « Parles Cassidy. » Disais-je d’une voix affaiblie. J’étais impatiente et je voulais perdre aucune minute , ni même seconde partagée avec lui. « Tu vas vivre! J’ai treize ans et le choix. » Je restai sans voix, pourquoi me promettait-il que moi la petite fille de dix ans atteints d’une maladie depuis quelques années allait survivre alors que j’avais vu un psy avec un médecin pour savoir comme je vivais la nouvelle. Comment vivre cela? Mes rêves s’étaient simplement envolés et l’espoir par la même occasion. Je me rassurai en me disant que j’y aurai cru jusqu’à la fin et que quoiqu'il arrive j’avais eu une magnifique vie, certes courtes, mais cela ne comptait pas voir l’amour qu’on m’avait porté. Je restai silencieuse ne sachant pas vraiment quoi dire à cette nouvelle. Je respirai espérant ne pas craquer, chose pourtant si difficile. J’étais résignée à mourir, mais pas abandonner ma famille. « Oui, tu as treize ans. » Je ne relevais pas les faîtes qu’il m’avait dit que je n’allais pas mourir. Il s’apprêtait à parler lorsque la porte s’ouvrit. « Êtes-vous prêt? ». Je fixais cette femme qui avait pénétré dans ma chambre sans frapper qui demander si nous étions prêt, mais prêts à quoi? Mon regard jonglait entre Cassidy et cette femme, tous deux souriaient et moi j’étais plus que perdue cherchant une réponse à la seule question qui restait dans mon esprit: à quoi devais-je être prête? « Je vais te donner un rein! » . Mon frère venait de lâcher une bombe, je restai ébahi les yeux brillant tout en étant inquiètes. « Quoi? » J’avais bien compris enfin je pensai. Il voulait me sauver, me donner une partie de lui c’est ça? Il finit par tout m’expliquer. Nos parents étaient enchantés, ils auraient pu demander à faire opérer mon frère pour qu’il me donne l’un de ses reins après avoir vérifié la compatibilité. Seulement, pour eux c’était impossible d’imposer un tel choix à un enfant. Il avait à présent l’âge légal pour faire son propre choix avec l’accord de mes parents. Cette nuit-là, je m’endormis contre lui comme à mon habitude pourtant mes rêves m’envahir de nouveau.

La musique résonnait dans mon esprit laissant mon corps se balancer au rythme de cette dernière. Je sentais une main prendre la mienne au même moment un baiser se déposer sur mon visage. Je souris regardant Cassidy laissant sa main s’échapper de la mienne. Je laissais une grimace s’installer sur mon visage à l’intention de mon frère, j’eus le même traitement de sa part. Je me retournai pour reposer mon regard sur Sarah-Lee. Meilleure amie ou sœur, j’hésitais fortement entre les deux. À seize ans les amitiés ne durent généralement pas toutes une vie malgré nos dires, pourtant elle et moi étions amis depuis près de cinq ans. Notre amitié est née grâce à un coup de foudre pour un groupe de danse s’étant mis à danser en pleine rue ici en Australie. C’était également les vacances. Cela pouvait être étonnant à quel point entre nous s’était pure et sincère. Toutes deux savaient la vérité l'une sur l'autre, les déboires de Sarah pour ma part tandis qu’elle connaissait mon passé de malade. J’habitais cependant New York alors qu’elle vivait à Los Angeles. On vivait cette situation assez mal, on se disait toujours qu’à un moment donné cette amitié finirait par ternir et se briser, mais on en profitait pleinement. Je la suivais marchant jusqu’au bar qui était installé sur cette plage où se déroulait la fête qui signait la fin des vacances. « Les filles une boisson forte pour vous détendre. » Les lourds de la fête. Je laissais un sourire s’emparer de mes lèvres tandis que Sarah leur répondaient. « On est grande pour se servir seules! » Elle prit une bière pour elle et me tendit un verre de soda. Mon corps avait seize ans de vie et ce dernier n’avait jamais senti l’effet de l’alcool sur lui. J’étais consciente que boire, fumer ou tout autre chose pouvant atteindre ma santé ne m’étais pas permise, je le vivais assez bien et me foutais totalement de ce que pouvait penser les autres. Je ne jouerais jamais avec ma vie et encore moins avec le morceau de mon frère en moi. Je reprenais la main de Sarah dans la mienne pour marcher le long de la mer. Mes pieds rentrèrent en contact avec l’eau laissant la brise qui passait à ce moment faire voler où beau leur plaisaient mes cheveux. « On dirait cruella avec ta coupe. » Je me mise à rire lâchant sa main pour m’avancer dans l’eau. « Je suis toujours cruella maintenant? » Je la regardais avec un air légèrement mauvais, moi mauvaise, il fallait vraiment me mettre en rogne. « Toujours. » Je finissais par l’éclabousser à l’aide de mes pieds quelques minutes plus tard je me retrouvais les fesses dans l’eau littéralement trempée. Je me laissais flotter dans l’eau fixant les étoiles. « Tu vas me manquer. » Je sentais sa main se effleurer la mienne avant de l’attraper totalement. « Toi aussi. Un dernier saut de l’ange? » Je tournais ma tête vers elle laissant un souffle se frayer un chemin entre mes lèvres. « Le dernier de la saison, allons-y. » Je me levais pour me mettre à courir jusqu’à la falaise. Je sentais mon cœur se soulever à la vue du vide qui s’offrait face à nous. Je me pinçai les lèvres en la regardant laissant naître un sourire sur mon visage glissant à présent ma main dans la sienne. Un, deux et trois. Le décompte était fini et je volais au-dessus de l’eau, le temps de quelques secondes. Je restai sous l’eau me sentant vivre, une sensation que j’adorais ressentir. Je remontais à la surface cherchant aussitôt Sarah. Nous finissions par sortir de l’eau pour rejoindre le rivage. Allongé sur le sable, le silence régnait entre nous tandis que la musique un peu plus loin parvenait jusqu’à nous. J’entendis des bruits de pas arriver jusqu’à nous. Je regardais les personnes faisant un tel bruit: les lourds. Superbe, me disais-je à moi-même. On avait eu droit au couplet que les derniers soirs des vacances étaient propices au rapprochement. J’étais loin d’être ce style de fille, j’étais juste assez prude, enfaîte enfant à ma fenêtre lorsque je ne faisais que rêver, je m’étais promis de perdre ma virginité avec quelqu’un que j’aimerais vraiment. Enfant je n’avais pas idée de ce qu’était réellement l’amour à présent je le savais un peu plus. Ce n’était pas mon voisin Billy que j’avais embrassé à l’âge de quatre ans, la différence entre un amour et un béguin qui nous donne malgré tout des ailes. Sarah était différente, elle avait été brisé tant de fois qu’elle ne faisait plus intention à ses rêves, ce qui me peinait. Elle resta près de moi malgré l’assistance de ces mecs. Ils finirent par nous laisser. Ensuite venait le moment de se dire adieu, le départ était pour demain. C’était douloureux, je sentais mon cœur se tordre dans tous les sens, mais la cloche de fin des vacances avait résonné dans tous nos esprits. « Tu dors? » Je me mis à rire. « Si je te dis que oui, tu me crois sur les paroles? » Répondis-je fière de moi à mon frère. « J’avais oublié que ma sœur était un véritable clown. » Je sentis sa main toucher mon ventre pour me faire des chatouilles, je me mis à rire le faisant arrêter. « Tu sais que si je suis un clown c’est grâce à toi . » Je le sentis me serrer dans ses bras. Il n’aimait pas réellement parler de ce geste qu’il avait eu pour moi. Il ne me l’avait pas non plus expliqué, j’étais simplement sûre que moi, j’aimais mon frère et que je ne pouvais pas vivre sans lui. Il avait beau être trop protecteur à mon goût et quelques fois chiant, je ne pouvais pas m’imaginer le changer contre un autre et ceux depuis toujours. On avait toujours été uni. Un silence s’était installé, il ne s’était pas endormi et je le savais, je serrais sa main et il répondait en faisant la même chose. « Elle va me manquer. » Je sentis ses lèvres se poser sur ma chevelure. « Je sais. » C’était étrange, mais Sarah et Cassidy étaient les deux personnes avec lesquelles je ne pouvais pas m’imaginer de vivre sans elles. Elle était devenue aussi importante que mon frère.

Je me tenais sur le bord du toit, mes écouteurs aux oreilles laissant la chanson ‘ Somewhere only we know’ se dérouler. Un paysage triste et endormi et moi lâchant toutes les larmes de mon corps. Mes mains tenaient le bord du toit, le vide m’attirait et me tentait, mais j’étais une faible loin d’avoir le courage d’en finir. La douleur était pourtant si insoutenable. Je perdais le contrôle de mon propre être. Je ne pouvais plus me regarder dans un miroir sans y voir le reflet de mon frère. Je serrais avec force un morceau de verre dans l’une de mes mains, ce verre provenait de la bouteille de vodka que je venais de casser en m’époumonant en criant le nom de mon frère dans le vide. Il était mort, je me sentais coupable et je l’étais. Je ne sentais plus la douleur physique que j’aurais dû encaisser avec ce bout de verre qui pénétrait aisément dans ma main, je ne sentais plus que la torture que me faisais vivre mon cœur depuis trois jours. J’avais perdu mon repère dans ce monde pour une histoire d’amour? J’étais perdue et je ne savais que penser de tout ça. Sans prévenir je m’écroulai au sol tombant sur mes genoux ouvrant ma main qui saignait, le bout de verre tomba au sol laissant un bruit léger se faire percevoir. Je serrai les dents essayant de calmer mon cœur, j’avais l’impression qu’il allait trouver sa liberté en creusant un trou dans ma peau. J’avais brisé la seule promesse qui comptait le plus pour mon frère ne pas coucher avec son meilleur ami, pourtant c’était ce que j’avais faits et je me haïssais. J’avais beau avoir perdu ma virginité avec Élias, je ne fus comblée que le temps de deux jours. C’était le temps ou mon frère n’était pas au courant de cela. Je perdais connaissance sur ce toit pour me réveiller le lendemain. Il était temps d’enterrer mon frère et je n’avais pas le courage. Je me trouvais dans ma chambre étant censé me trouver une tenue, je n’avais pas envie d’être belle ou quoi que soit d’autre. J’entendis frapper à ma porte c’était ma mère qui s’approcha aussitôt de moi voyant ma main encore ensanglantée . J’avais encore besoin de pleurer, mais une seule larme ruissela le long de mon visage, j’avais sans doute trop pleuré depuis sa mort. Il me manquait, je ne pouvais plus être aussi rassurée dans cette vie sans l’ange qu’était mon frère. Je ne vu pas par passer les deux heures suivantes. Je me retrouvais au cimetière à voir le cercueil de mon frère entrer dans le trou qui allait l’accueillir pour le restant des temps. Après la cérémonie, je me retrouvais seule avec mes parents, leurs regards m’étaient insupportables. Je n’y trouvais que compassion et regard tendre. Mais, je ne méritais pas ça. Il vivait la chose sans doute la plus difficile à vivre pour des parents la perte d’un enfant, aussi soudainement. Alors qu’ils étaient préparés à ma mort dix ans plus tôt, ils perdirent celui qui leur avait évité ce calvaire qu’était d’enterrer ses propres enfants. Cette nuit, là je décidai de m’en aller, les laissant. Égoïste. Je l’étais tout comme je l’avais été en laissant mes envies et tout le reste qui me poussait vers Élias avoir raison de la promesse que j’avais faite à mon frère. Je savais tout de l’accident et surtout pourquoi il s’était arrêté sur le milieu de la route. Je devais vivre avec ça, et je n’y parviendrais sans doute jamais.

Cela faisait trois ans que mon frère avait trouvé la mort dans un accident de la route. Je n’avais jamais imaginé avoir aussi mal de ma vie, ce qui me faisait encore plus mal était le fait qu’il ne croisera jamais ma fille Rachael. Elle est le fruit de l’amour que j’ai porté au meilleur ami de mon frére qui a eu raison de sa vie, lui n’a jamais été au courant de ma grossesse, il avait disparu et n’était pas venu à l’enterrement , puis je n’avais pas pris la peine de le chercher. Je vis à Seaside depuis la mort de mon frère Cassidy. La vie ne mets pas toujours facile étant une maman célibataire avec un métier omni présent dans ma vie.


Dernière édition par C.L Winnie Carlson le Dim 19 Mai - 6:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosie Hastings
administratrice ✝ i can show you the way.
avatar

what?
POSTS : 2322
ARRIVE(E) LE : 29/05/2012
PSEUDO : wasterains.
CREDITS : ~ voir avatar
AVATAR : Leighton Meester *-*
ÂGE : 19 ans
STATUT CIVIL : *
METIER : *

MessageSujet: Re: CLWC ∞ Color my life .   Dim 12 Mai - 10:13

Bienvenue et bon courage pour ta fiche chatpotté

_________________

gifs; fylmeester/tumblr.
~ le bonheur est un état d’esprit, pas une destination.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://goodbyemylover.forumactif.org
C.L Winnie Carlson
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar

POSTS : 6
ARRIVE(E) LE : 12/05/2013
PSEUDO : Cannelle
CREDITS : *
AVATAR : Kristina B.

MessageSujet: Re: CLWC ∞ Color my life .   Dim 12 Mai - 10:16

Meester fesses merci Amen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lionel R. Castagnoli
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar


Quand vous aimez une personne comme je l'aime, cette personne fait partie de vous. C'est comme si vous étiez attaché par cette corde invisible, et peu importe si vous êtes loin, vous pouvez toujours la sentir.
POSTS : 66
ARRIVE(E) LE : 06/05/2013
PSEUDO : miss choco.
CREDITS : tearsflight & wildheart.
AVATAR : alex pettyfer.
ÂGE : twenty-three.
STATUT CIVIL : married.
METIER : philosophy teacher.

MessageSujet: Re: CLWC ∞ Color my life .   Dim 12 Mai - 15:01

Bienvenue parmi nous ! Ton prénom chatpotté

_________________

∞ the most important.
Lionel Reid Castagnoli
L’amour est patient et bon. L’amour n’est pas jaloux, il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil, n’agit pas de façon inconvenante, ne cherche pas ses propres intérêts, ne s’irrite pas. Il ne tient pas compte du mal subi. Il ne se réjouit pas de l’injustice, mais se réjouit avec la vérité. Il supporte tout, croit tout, espère tout, endure tout. L’amour ne disparaît jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
C.L Winnie Carlson
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar

POSTS : 6
ARRIVE(E) LE : 12/05/2013
PSEUDO : Cannelle
CREDITS : *
AVATAR : Kristina B.

MessageSujet: Re: CLWC ∞ Color my life .   Lun 13 Mai - 6:56

Merci ! Pettyfer Amen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenna L. Maxwell
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar


POSTS : 16
ARRIVE(E) LE : 09/05/2013
PSEUDO : havane
CREDITS : Bazzart
AVATAR : Claire Holt

MessageSujet: Re: CLWC ∞ Color my life .   Lun 13 Mai - 7:59

Bienvenue la miss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth A. Lewis
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar


POSTS : 32
ARRIVE(E) LE : 09/05/2013
PSEUDO : Silver
CREDITS : Jacage
AVATAR : Ebba Zingmark
ÂGE : 19
STATUT CIVIL : Célibataire
METIER : Baby-sitter et étudiante en histoire

MessageSujet: Re: CLWC ∞ Color my life .   Lun 13 Mai - 9:06

Ton vava chatpotté

Bienvenue!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
C.L Winnie Carlson
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar

POSTS : 6
ARRIVE(E) LE : 12/05/2013
PSEUDO : Cannelle
CREDITS : *
AVATAR : Kristina B.

MessageSujet: Re: CLWC ∞ Color my life .   Mar 14 Mai - 0:32

Merci les filles Amen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azariah Johnsson
administratrice ✝ i can show you the way.
avatar


Mais d'où vient le feu qui s'empare de mon âme à moitié ivre ? Soudain pour un simple regard je veux vivre au bord du vide pour tomber dans ses yeux. Tomber, m'abandonner au désir qui s'embrase. Danser dans ses yeux, danser, je veux tanguer aux accents de l'extase. Avant que la vie nous sépare. Avant que l'envie vacille, je veux succomber sans égard et valser au bord du vide.


POSTS : 2524
ARRIVE(E) LE : 19/06/2012
PSEUDO : vala29
CREDITS : freackless sloth (avatar) ; tumblr (gifs) ; wild heart (code signature)
AVATAR : Nikolaj Coster-Waldau
ÂGE : 38 ans
STATUT CIVIL : amoureux, en couple et heureux
METIER : Peintre

MessageSujet: Re: CLWC ∞ Color my life .   Mar 14 Mai - 0:49

Bienvenue sur TL ! titcoeur
Si tu as la moindre question n'hésite pas !
Et bon courage pour ta fiche !

_________________
⊹ fight for happiness.
Et ce n’est pas si important qu’on vive heureux pour toujours, ce qui compte, c’est être heureux maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fuckyeahnikolaj.tumblr.com/
Matthew W. Mckinney
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar


POSTS : 47
ARRIVE(E) LE : 08/05/2013
PSEUDO : kikinoune
CREDITS : bazzart
AVATAR : chace crawford

MessageSujet: Re: CLWC ∞ Color my life .   Mar 14 Mai - 1:01

Bienvenue :)

Bonne chance pour ta fiche chapeau

_________________
We are a family.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
C.L Winnie Carlson
membre chéri ✝ you are perfect for us.
avatar

POSTS : 6
ARRIVE(E) LE : 12/05/2013
PSEUDO : Cannelle
CREDITS : *
AVATAR : Kristina B.

MessageSujet: Re: CLWC ∞ Color my life .   Mer 15 Mai - 5:18

Merci fesses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CLWC ∞ Color my life .   

Revenir en haut Aller en bas
 
CLWC ∞ Color my life .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DAENERYS SHAE ೱ Color my life with the chaos of trouble.
» △ EDGAR JACOB RENFIELD ▽ color my life with the chaos of trouble
» LULA ✎ color my life with the chaos of trouble (finish)
» Lucy + Color my life with the chaos of trouble.
» ROMAN (+) Color my life with the chaos of trouble.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THUNDER ✝ LOVE. :: MACARONS & THÉ :: archives. :: fiches de présentations-
Sauter vers: